Arnaque Energie

Le rapport annuel du Médiateur de l’Énergie: à consulter impérativement

Les trois cartons rouges du médiateur de l'énergie

Ce 14 mai 2024 a été publié le Rapport annuel 2023 du Médiateur de l’énergie
Rapport riche d’information, où les fournisseurs d’énergie sont souvent pointés pour leurs pratiques discutables, voire volontairement trompeuses.

Les 3 cartons rouges 2023 du médiateur national de l’énergie

Le médiateur distingue ainsi tout particulièrement trois gros problèmes impliquant 4 fournisseurs et leur distributeur:

  • WEKIWI pour la deuxième année consécutive garde sa première (!) place avec 612 saisines pour 100 000 contrats, ce qui représente un taux quinze fois supérieur au taux moyen des autres fournisseurs!
  • ENI mais aussi OHM ENERGIE, ENGIE et (bien sûr!) WEKIWI sont également épinglés pour leur manœuvre fréquente: sous-évaluer aux prospects mais aussi à leurs clients la facture mensuelle (on se dit « tout va bien pour mon budget ») pour ensuite envoyer au moment de la régularisation annuelle une facture largement supérieure, allant de quelques centaines à quelques milliers d’euros; un problème qui sera encore amplifié en 2024 avec les diverses hausse des tarifs d’électricité!
  • ENEDIS, distributeur de l’énergie des différents fournisseurs, n’est pas en reste sur les manœuvres contestables, voire illicites:
    • redressements de consommation au-delà de 14 mois (infraction au code de la consommation)
    • refus de raccordement et de mise en service en l’absence du compteur Linky
    • refus de réalisation de travaux pourtant indiqués par ENEDIS lui-même pour corriger des risques importants de sécurité
    • le tout avec une mauvaise volonté fréquente quant au traitement des réclamations portant sur la réalisation ou la qualité des raccordements (dont rappelons-le ENEDIS a quasiment le monopole de par sa mission de service public!)

Pour conclure:

Marie-Amandine Stévenin, Présidente de l’UFC-Que Choisir, a rappelé dans une tribune du Rapport la vision de l’UFC sur la situation actuelle, et notamment:

Malgré […] la mise en place du bouclier tarifaire, plusieurs fournisseurs alternatifs ont utilisé, durant cette crise, tous les outils à leur main pour modifier à la hussarde les contrats incluant changements de tarifs, voire suppressions d’offres.
Le résultat est connu : des centaines de milliers de clients ont subi des envolées tarifaires et des changements contractuels, voire ont été laissés sur le carreau avec une montée en flèche des litiges.
[…]
Les consommateurs doivent avoir accès à une offre plus lisible sur les prix, la facturation et les conditions de résiliation. La fixité du contrat doit pouvoir être garantie, à minima la première année du contrat, en ne laissant aux fournisseurs aucun moyen leur permettant de modifier les tarifs d’une offre à prix fixe quand ils le souhaitent. Les consommateurs doivent également pouvoir être à même de mieux évaluer les offres, prévenus dans les temps et de manière claire en cas de changement contractuel et demeurer mobiles.

Articles relatifs

LE SAVIEZ-VOUS ? FOIRES ET SALONS DÉJOUEZ LES PIÈGES

Bernard Désandré

LastMinute : Consommateurs, ne vous laissez pas abuser !

Bernard Désandré

Noël approche à grand pas : ATTENTION aux ARNAQUES en LIGNE – Comment les déjouer ? Ce qu’il faut savoir !

Bernard Désandré