Arnaque Technologies Téléphonie Thématiques

Chargeurs de smartphones : Face au danger, l’UFC-Que Choisir sonne l’alerte et saisit la DGCCRF

Chargeurs de smartphones :

Face au danger, l’UFC-Que Choisir sonne l’alerte et saisit la DGCCRF

Publié le 23 janvier 2020 par Corentin COPPENS

À la suite des résultats alarmants de ses tests en laboratoire sur la sécurité des chargeurs de smartphones1, l’UFC-Que Choisir tire la sonnette d’alarme et saisit la DGCCRF pour procéder au retrait et au rappel de plusieurs modèles.

En effet, sur 20 modèles expertisés par notre association en décembre 2019, disponibles dans le commerce et sur les sites de vente en ligne, seuls 4 répondent aux normes applicables2.

Des non-conformités en série

– Défaut de marquage obligatoire et absence d’instructions de sécurité

– Absence de conformité aux normes de sécurité électrique – produits présentant de graves erreurs de conception

– Absence de conformité aux normes de sécurité électrique – produits présentant un grand risque pour leurs utilisateurs

Les produits les plus dangereux, plus de la moitié des modèles testés, présentent ainsi de graves manquements au niveau de la conception, du choix des matériaux et de la réalisation. Ces chargeurs non conformes et défectueux constituent des menaces avérées pour les consommateurs.

Les chargeurs : une source grandissante d’incendies domestiques

Objets du quotidien, les chargeurs de smartphones sont néanmoins chaque année responsables de nombreux accidents. S’il n’existe pas de chiffres officiels pour la France, la fédération des assureurs néerlandais indiquait déjà dans un rapport en 2017 que les chargeurs de smartphones sont à l’origine de plus de 50 % des incendies domestiques !

Au vu de ces éléments, l’UFC-Que Choisir passe à l’action :

Elle appelle les consommateurs à la vigilance et leur conseille de ne pas laisser les smartphones en charge la nuit. Plus particulièrement, elle invite les détenteurs d’appareils non conformes à s’en séparer immédiatement, sous peine de risquer un départ de feu, une électrocution ou, dans la moindre des hypothèses, un endommagement de leur smartphone.

Les possesseurs de produits dangereux peuvent prendre contact avec leur vendeur. La loi3 leur donne la possibilité d’obtenir gratuitement, sous 30 jours, le remplacement des chargeurs défectueux. Un modèle de lettre est disponible sur le site www.quechoisir.org pour demander le remplacement/remboursement tout comme un décryptage de la garantie légale contre les défauts de conformité.

Par ailleurs, l’association a saisi la DGCCRF afin qu’elle procède à une intensification des contrôles de la DGCCRF et le retrait et rappel des produits figurant dans le tableau suivant pour empêcher le maintien sur le marché de produits dangereux pour les consommateurs.

A retrouver également

Chargeurs de smartphones – 1 modèle sur 2 dangereux !

Chargeurs de smartphones – Risque d’incendie et de choc électrique

1 Résultats complets dans le numéro 588 de Que Choisir de février actuellement en kiosque.
2 Notamment la norme AFNOR NF EN 60950-1 dans sa version actuellement applicable.
3 Articles L221-4 et s. du code de la consommation.
nbsp;

Articles relatifs

COVID-19 – DU DOMICILE A LA REANIMATION – TRAITEMENTS

Marc Oribelli

Dans une situation de litige, « Celui qui se bat …

Marc Oribelli

CORONAVIRUS – Quelques liens utiles : l’actualité, les attestations …

Marc Oribelli

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies, notamment à des fins de statistiques, dans le respect de votre vie privée. Ok En savoir +