Actu UFC Nîmes santé Thématiques

Coronavirus : Note d’information pour les usagers – France Assos Santé

Retrouvez toutes les réponses aux questions ci-dessous et bien plus encore  en cliquant sur l’image ci-dessus ou en suivant ce lien

  • SITUATIONS JUSTIFIANT UN DEPLACEMENT
  • QUEL COMPORTEMENT ADOPTER EN CAS DE SYMPTOME
  • DOIS-JE ENVISAGER LA TELECONSULTATION AVEC UN MEDECIN GENERALISTE ?
  • QUEL MATERIEL EST NECESSAIRE POUR FAIRE UNE TELECONSULTATION ?
    Quelles sont les modalités de remboursement ? Vais-je être remboursé même si je fais la téléconsultation avec un médecin qui n’est pas mon médecin traitant ?
  • MEDICAMENTS, QUELLE CONDUITE A TENIR ?
  • QUELS MEDICAMENTS PRENDRE EN CAS DE FIÈVRE
  • JE SUIS MALADE CHRONIQUE ET JE DOIS RENOUVELER MON ORDONNANCE, QUE FAIRE ?
  • MON MÉDECIN M’A MIS EN ARRÊT DE TRAVAIL CAR J’AI DES SYMPTÔMES DU CORONAVIRUS, COMMENT VAIS-JE ÊTRE INDEMNISE ?
  • J’AI UN ENFANT DE MOINS DE 16ANS A DOMICILE ET JE NE PEUX NI LE FAIRE GARDER, NI FAIRE DU TELETRAVAIL, QUELLES SONT LES DISPOSITIONS PRÉVUES ?
  • J’AI ÉTÉ EN CONTACT RAPPROCHE AVEC UNE PERSONNE CONTRÔLÉE POSITIVE AU CORONAVIRUS ET SUIS TENUE DE RESTER A DOMICILE ET NE PEUT DONC PLUS ALLER TRAVAILLER, COMMENT VAIS-JE ÊTRE INDEMNISÉE ?
  • J’AI ÉTÉ GREFFE DU CŒUR IL Y A 4 ANS ET MON ACTIVITÉ PROFESSIONNELLE NE ME PERMET PAS DE FAIRE DU TELETRAVAIL, JE N’AI PAS DE SYMPTÔMES A CE JOUR MAIS J’AI PEUR D’ATTRAPER LE CORONAVIRUS SI JE ME RENDS A MON TRAVAIL, QUELLES SONT LES SOLUTIONS ?
    Les personnes identifiées comme à risque élevé* et nécessitant une protection accrue dans la situation sanitaire actuelle, ne sont pas spécifiquement concernées par les mesures dérogatoires d’arrêt maladie mises en place dans le cadre du confinement, du maintien à domicile ou de l’éviction. Ces mesures concernent en effet les personnes ayant été en contact avec une personne atteinte du Covid-19 ou revenant d’un foyer épidémique avéré.Ainsi certaines personnes ne pouvant télétravailler sont tenues de se rendre à leur travail à moins que leur médecin ne leur prescrive un arrêt de travail. Au regard de la difficulté à accéder à un médecin en cette période de saturation, la Caisse Nationale d’Assurance Maladie a ouvert son service d’auto-déclaration en ligne declare.ameli.fr permettant à ces personnes de se déclarer directement sans passer par leur employeur afin de pouvoir bénéficier d’un arrêt maladie initial de 21 jours avec possibilité de rétroactivité au 13 mars. L’arrêt de travail n’est pas automatique, les conditions seront étudiées par la caisse d’Assurance maladie.

www.declare.ameli.fr

*-Femmes enceintes -Maladies respiratoires chroniques (asthme, bronchite chronique…) ; -Insuffisances respiratoires chroniques ; -Mucoviscidose ; -Insuffisances cardiaques toutes causes ; -Maladies des coronaires ; -Antécédents d’accident vasculaire cérébral ;-Hypertension artérielle ; -Insuffisance rénale chronique dialysée ; -Diabètes de type 1 insulinodépendant et diabète de type 2 ; -Les personnes avec une immunodépression : pathologies cancéreuses et hématologiques, transplantations d’organe et de cellules souches hématopoïétiques maladies inflammatoires et/ou auto-immunes recevant un traitement immunosuppresseur, personnes infectées par le VIH-Maladie hépatique chronique avec cirrhose ; -Obésité avec un indice de masse corporelle (IMC) égal ou supérieur à 40.

Autant de réponses en suivant le lien ci-dessous

Coronavirus-note-information-usagers-1

ATTENTION page 7 le lien déclare.améli.fr est incorrect, suivez le lien ci-dessus

Le plus important
https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus#xtor=SEC-3-GOO-[{adgroup}]-[425080454110]-search-[covid]

Mais aussi
Arrêté du 14 mars 2020 portant diverses mesures relatives à la lutte contre la propagation du virus covid-19

https://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Anti-inflammatoires-non-steroidiens-AINS-et-complications-infectieuses-graves-Point-d-Information

https://www.ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Bon-usage-du-paracetamol-et-des-anti-inflammatoires-non-steroidiens-AINS-ces-medicaments-ne-pourront-plus-etre-presentes-en-libre-acces-Point-d-Information

https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=775

Source : France Assos Santé – Mars 2020

Articles relatifs

Energie moins chère – FAIRE JOUER LA CONCURRENCE PEUT ÊTRE

Marc Oribelli

Des nouvelles de votre Association Locale (AL) de Nîmes

Marc Oribelli

FRAUDE A LA CARTE BLEUE – VOS DROITS – QUI EST RESPONSABLE ?

Marc Oribelli

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies, notamment à des fins de statistiques, dans le respect de votre vie privée. Ok En savoir +